Durant la fermeture hivernale, la salle des gardes et la sacristie, toutes deux très abîmées, ont été restaurées.

Elles ont désormais retrouvé tout leur éclat et leur authenticité. Les travaux ont été rendus particulièrement difficiles par le grand froid qui a sévi cet hiver ( - 15°) : l’eau gelait dans les seaux !

La reprise des  peintures de la  frise  a nécessité un travail méticuleux et une constante attention.

La température très basse qui régnait dans les pièces du rez de chaussée du château,  rendait la restauration encore plus pénible.